O-CR : L’observatoire des camps de réfugiés

Une initiative à impact pour visibiliser les réfugiés encampés



Nous avions eu l’occasion de les rencontrer lors d’un « Prototyping Lab » chez notre partenaire PLACE Network, alors que l’équipe de O-CR venait « tester » leur projet pour l’améliorer. Nous avons tout de suite trouvé cette idée à la fois brillante et nécessaire, celle de mettre en place un Observatoire des camps de réfugiés afin de pouvoir comprendre, agir mais aussi alerter sur les conditions de vie des réfugiés encampés.


Une ONG aux trois missions clés, fondée par Rima Hassan



Si l’année 2020 marquera durablement les esprits, elle est aussi une année plus que compliquée pour les réfugiés. En effet, le nombre de personnes déplacées et réfugiées n’a jamais été aussi important et certains pays ont considérablement durci leur politique d’accueil. Dans les camps, la gestion complexe de la crise du COVID aura fragilisée encore plus ces populations déjà précaires. Pourtant, au-delà de certains articles d’actualité mentionnant les camps les plus connus, que savons-nous réellement des camps de réfugiés à travers le monde ? Peu de choses, en réalité, tandis que près de 30% des réfugiés et 50% des déplacés internes vivent dans des camps, lesquels durent en moyenne 11,7 ans.


Rima Hassan, la fondatrice d’O-CR est partie du constat que l’information sur les camps de réfugiés était trop souvent trop dispersée et pas toujours transparente. Elle a donc créé l’Observatoire des Camps de réfugiés, une ONG qui couvre 5 zones géographiques (Europe, Amériques, Afrique, Asie et Pacifique, Afrique du Nord et Moyen-Orient) concernées par l’installation de camps.


L’ONG poursuit 3 grandes missions :


  • L’étude et le recensement des camps, qui mobilisent pour le moment 135 contributeurs dans le monde. A l’heure actuelle, l’ONG a étudié 104 camps de réfugiés et propose pour chacun de ces sites une fiche explicative et des informations neutres et impartiales. Les informations recensées sont, le contexte d’installation du camp, le rôle occupé par l’Etat hôte, les services assurés dans le camp et les problèmes et besoins des réfugiés.

  • La réalisation de missions d’enquête sur la gestion des camps et les conditions de vie des réfugiés.

  • Des actions de plaidoyer pour sensibiliser l’opinion publique sur les atteintes aux droits et libertés fondamentaux des personnes qui vivent dans ces camps. L’ONG milite également pour des solutions d’accueil alternatives à l’encampement des personnes en situation de migration.


O-CR, un projet passé chez notre partenaire SINGA France !


O-CR a fait partie de la promotion des incubés des SINGA France, notre partenaire, qui propose des programmes d’incubation ou d’accélération de projets de personnes issues de la migration ou bénéficiant aux personnes réfugiées.


Rima a ainsi pu bénéficier du soutien de SINGA pour faire grandir son projet, le déployer, mais aussi travailler sur la délicate questions des financements, puisque, pour garantir toute indépendance, l’ONG ne fait pas appel aux financements des Etats ou ONG internationales (qui ont parfois un rôle dans la gestion ou l’administration).


Si vous souhaitez en savoir plus nous vous conseillons de faire un tour sur leur site web.


La question du financement étant cruciale, vous pouvez également les soutenir ici.