FAIRE, SINGA France et Les Fondation Edmond de Rothschild : réponse à la COVID-19


FAIRE, SINGA France et Les Fondation Edmond de Rothschild s’engagent pour un fonds d’urgence en réponse à la COVID-19

la crise sanitaire provoquée par la COVID-19 a touché de plein fouet le pays et, par là même, notre économie. En quelques semaines, beaucoup de salariés se sont retrouvés sans emploi, ou en chômage partiel. Les entrepreneurs ont également été impactés, par la baisse ou l’arrêt brutal de leur activité. Conscients des difficultés rencontrées par les réfugiés entrepreneurs qu’ils soutiennent, Les Fondations Edmond de Rothschild et FAIRE ont décidé de s’unir pour créer un fonds d’urgence en réponse à la COVID-19.


Un fonds d’urgence pour donner un véritable coup de pouce aux entrepreneurs


La création de ce fonds d’urgence a été un travail au long court, mû par une volonté commune des partenaires de pouvoir continuer et amplifier une de leurs missions phares : le soutien aux réfugiés et réfugiés entrepreneurs. Dès le début de la crise, nous avons cherché à identifier les besoins et anticiper les conséquences du COVID-19 sur l’activité des entrepreneurs. La question du financement, encore une fois, s’est avérée centrale.


Ce fonds d’urgence s’appuie sur l’expertise de SINGA France qui accompagne chaque année des promotions d’entrepreneurs. Cette aide exceptionnelle du fonds, qui se fera sous forme de subsides ou dons s’adresse ainsi à des entrepreneurs participant ou ayant participé au programme SINGA Accélération, empowered by les Fondations Edmond de Rothschild. Les entrepreneurs doivent formuler une demande motivée et exposer les difficultés, notamment financières, auxquels ils doivent faire face. Baisse de l’activité, besoin en trésorerie, perte de ressources ou de financements ou encore, impossibilité de prétendre aux aides de l’Etat : les critères sont nombreux.


Un jury pour évaluer les besoins et identifier les lauréats


Compte tenu des spécificités de la période, le jury d’attribution pour le fonds d’urgence a eu lieu jeudi 4 juin en visioconférence. Le jury intégrait ainsi des représentants de chaque structure : Camille Marronnier et Danusya pour SINGA France, Rachida El Hawzali pour Les Fondations Edmond de Rothschild ainsi que Kristina Vayda pour le fonds FAIRE.

Après une présentation des demandes et un échange autour de leurs besoins, le jury a choisi de soutenir 5 entrepreneurs, œuvrant dans des secteurs divers : recyclage de métaux, activités de traiteurs, logement social etc.

Par ailleurs, deux autres structures sont encore en cours d’évaluation pour prétendre à un soutien.


La subvention leur sera versée prochainement et s’accompagnera d’un soutien accru de la part de toutes les parties prenantes du fonds afin de les aider à surmonter la crise et à continuer de développer tout le potentiel de leurs projets entrepreneuriaux.