Forum AGORA de la DiAir : retour sur une journée d’échanges et de co-construction pour l’accueil et l’intégration des réfugiés

Le mois dernier, FAIRE a participé à une grande journée d’échanges et de rencontres organisée par la DiAir : l’AGORA. Après une première édition qui avait rassemblé plus de 200 participants, la seconde édition de l’Agora revenait avec une même ambition : réunir les acteurs de l’accueil et de l’intégration des réfugiés pour explorer de nouvelles manières de travailler ensemble.

Un premier temps fort autour de la présentation de la plateforme réfugiés.info

Après une ouverture par Alain Régnier, Délégué interministériel pour l’accueil et l’intégration des réfugiés, le premier temps fort de cette AGORA s’est axé autour de la présentation de la nouvelle plateforme refugiés.info. Il s’agit ainsi d’une plateforme, conçue pour être simple d’utilisation et à destination des réfugiés et de leurs aidants. Elle est pour le moment disponible en 6 langues (français, anglais, arabe, persan, tigrinya et pachto) et permet de s’informer et/ou de trouver des structures ressources sur de nombreuses thématiques utiles. On retrouve ainsi la question de l’apprentissage de la langue, de la santé, du logement, du travail ou encore de la rencontre et du lien social.

L’originalité et la force de refugiés.info est aussi et surtout d’être un projet collaboratif. Ainsi chacun peut devenir contributeur et enrichir la plateforme ! N’hésitez pas à vous impliquer sur des missions de traductions ou de proposer des dispositifs favorisant l’accueil et l’accompagnement des réfugiés.

La co-construction au cœur des échanges entre les participants de l’AGORA

Un autre temps fort de la journée constituait en des ateliers de co-construction entre les participants. Ainsi, nous étions tous invités à échanger et proposer des solutions autour de 4 sujets clés :

  • Recueillir la parole des personnes réfugiées
  • Élaborer une communication vertueuse auprès des journalistes et des jeunes
  • Forums territoriaux : du dialogue à l’action
  • Réfugiés.info, découvrir les enjeux et participer à son évolution

Via un système de vote, chaque groupe était amené à choisir une proposition phare pour sa thématique, qui était ensuite présentée en restitution plénière.

Une table ronde pour parler différemment des réfugiés dans le débat public

Cette journée productive s’est terminée par la table ronde : « Comment parler autrement des réfugiés dans le débat public ? », qui faisait intervenir Najat Vallaud Belkacem (Ipsos, TENT), Vincent Chauvet (Maire d’Autun), Reyad Mamdoh (Programme PAUSE), Ivanne Trippenbach (L’Opinion), Nina Gheddar (Guiti News) et Aurélien Taché (LREM).

Les débats se sont portés sur la représentation des réfugiés dans les médias, sur le traitement médiatique qui était réservé à la question migratoire mais aussi de la place qui leur est laissée dans les médias. Ainsi, Guiti News dressait le constat que, dans seulement 10% des articles qui les concernent, les réfugiés sont cités comme sources. Ce média plaide donc pour rendre à ce public une parole souvent trop confisquée.

Najat Vallaud Belkacem a tenu à rappeler l’importance des vrais chiffres, qui sont trop souvent tronqués ou manipulés. Il faut ainsi pouvoir sortir des chiffres absolus et proposer des chiffres relatifs, à l’échelle du monde.

La question de la perception, de l’utilisation de termes souvent connotés négativement était évidemment au cœur des échanges et Aurélien Taché a très bien conclu cette table ronde, en rappelant qu’il est impératif de continuer à agir et à communiquer sur l’accueil des réfugiés car le chemin à parcourir reste immense. Réussir l’intégration aujourd’hui est une des clés pour relever les défis de demain.