Réfugiés entrepreneurs : FAIRE organise son deuxième jury pendant le confinement !

En fin d’année dernière, FAIRE a décidé de lancer un nouveau programme de soutien direct aux réfugiés entrepreneurs, sous la forme de prêts d’honneur. Un premier jury avait été organisé et avait donné lieu au soutien de Ghaees Alshorbajy, fondateur de KaouKab. Pendant le confinement, FAIRE a continué ses activités et a pu organiser un second jury.

Une équipe mobilisée pendant la crise sanitaire

Comme chaque structure, FAIRE a dû faire face aux conséquences de la crise sanitaire et, notamment, a dû réorganiser son travail. Notre équipe a ainsi continué à travailler à distance, et s’est mobilisée pour soutenir nos partenaires et entrepreneurs. Nous avons gardé un lien constant avec les organisations que nous finançons et avons imaginé de nouveaux moyens de soutenir les réfugiés entrepreneurs.

Nous n’avons pas souhaité reporter nos projets phares, bien au contraire. Conscient des besoins de financements des projets entrepreneuriaux des personnes en situation de migration forcée, nous avons organisé, au mois de mai, notre second jury de sélection d’entrepreneurs. A distance et en visioconférence, ce sont deux nouveaux entrepreneurs qui se sont pliés à un exercice de pitch de leur projet, ainsi qu’à une série de questions et réponses. Pour l’occasion, notre Conseil d’Administration, membres du jury, était réuni.

Deux lauréats pour deux projets entrepreneuriaux ambitieux !

Lors de ce jury, nous avons eu la joie d’accueillir Ousmane Bah, fondateur de Solodou. Originaire de Guinée, Ousmane a puisé dans son expérience personnelle pour créer son entreprise. En effet, lors de son arrivée en France, il remarque que les réfugiés et migrants maîtrisent mal la langue française et a alors l’idée de créer Solodou, une application, couplée à des livrets pour apprendre à lire et écrire le français.

Faisant preuve d’une grande force de travail, Ousmane a su développer un outil solidaire qui répond à un immense besoin. Son projet décolle rapidement et, en 2019, Ousmane est également récompensé par le concours national Talents des cités.

Nous avons également pu accueillir Rooh Savâr, accompagné de son équipe. Si son nom ne vous est pas inconnu, c’est normal ! Rooh, en plus de mener à bien plusieurs projets, est également le Président de SINGA France, un des partenaires de FAIRE.

Rooh, journaliste iranien arrivé en France depuis plusieurs années, est ainsi venu présenter au jury Jahan.Info, un projet ambitieux de plateforme de veille multiligne, pour suivre les tendances de toute la presse d’un pays ciblé sans parler la langue, grâce à l’intelligence artificielle.

Rooh et Ousmane ont tous les deux su séduire le jury avec leur projet innovant, source d’impact. Ils bénéficieront ainsi d’un soutien de FAIRE pour les aider à développer leur projet. Nous sommes fermement convaincus de leur réussite et resterons à leurs côtés pour s’assurer de leur succès !