Entretien avec Mehdi et Marwa de ILEYCOM, pour une Tunisie tournée vers l’ESS !


Actuellement incubés au sein du programme COMBO de makesense, Mehdi et Marwa sont deux jeunes entrepreneurs tunisiens décidés à s’engager pour l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). Avec leur association Tunisie de Demain, ils ont développé ILEYCOM, une marketplace en ligne proposant des produits tunisiens éco-responsables, éthiques et locaux. Pour chaque produit acheté, une formation est offerte à un entrepreneur tunisien au sein de leur programme d’incubation !


Nous sommes allés à leur rencontre.

Marwa et Mehdi, merci beaucoup d’avoir accepté de faire cet entretien ! Est-ce que vous pouvez d’abord vous présenter et parler de votre parcours ?


Marwa : Je m’appelle Marwa et je suis tunisienne. Après des études d’ingénieur mécanique à Tunis et à l’INSA Lyon, j’ai fait un doctorat en partenariat avec l’Institution Française de Pétrole.

Je suis aussi engagée dans l’association Tunisie de Demain (Tunisia Tomorrow), qui a pour objectif d’investir dans des projets à impact social dans les pays du Sud, via la diaspora tunisienne et la population présente sur le territoire tunisien. Avec l’association, on a décidé de sortir en août 2020 ILEYCOM - Inclusif and Local Economy with Youth Social Entrepreneurs Community.


Mehdi : Je m’appelle Mehdi et je suis d’origine Sfax, la capitale du Sud de la Tunisie. Je suis allé dans la même école d’ingénierie que Marwa à Tunis et j’ai fini mes études à Lyon. Après plusieurs voyages et projets à la rencontre de la diaspora tunisienne, j’ai voulu orienter ma carrière vers de la gestion de projet. Ces expériences m’ont donné envie de créer Tunisia Tomorrow avec des amis.


Comment est née l’idée de développer l’ESS en Tunisie et de lancer ILEYCOM ? En quoi consiste ce projet actuellement ?


Mehdi : Tunisie de Demain a comme objectif de construire une communauté qui souhaite changer l’avenir de la Tunisie, qui est pour nous libre, verte, démocratique et porteuse de valeurs tournées vers l’ESS.


Marwa : Pendant le confinement, on voulait développer avec l’association un projet pour promouvoir l’ESS. Pour aider les jeunes entrepreneurs tunisiens à développer leurs projets, on a eu l’idée de les accompagner en lançant des formations et des programmes d’incubation. Voyant que ces entrepreneurs avaient aussi besoin d’un push au niveau du marketing digital et du e-commerce, on a aussi créé la marketplace pour les aider à vendre leurs produits à l’échelle nationale et internationale. On a ainsi créé le premier incubateur social dans le Sud de la Tunisie.


Mehdi : Notre programme d’incubation a été plutôt une réussite puisque suite à notre appel à candidature, on a reçu environ 100 candidatures. Après un mois d’incubation, on en a pu sélectionner 12 entrepreneurs.


Vous avez lancé ILEYCOM à distance depuis la France, juste avant la crise sanitaire. Avez-vous rencontré des difficultés lors du développement de votre projet ?


Marwa : La période de la COVID a été difficile car travailler avec notre équipe et nos incubés en distanciel a été compliqué. Il faut construire une relation avec eux et vérifier qu’ils ne se démotivent pas.


Mehdi : Je ne partage pas le même avis que Marwa. C’est plus efficace de faire des formations en ligne parce qu’on ne perd pas de temps, et le temps c’est de l’argent pour un entrepreneur.

On manque cependant d’un coup de pouce financier pour pouvoir fidéliser l’équipe, optimiser le site web et faire de la communication.


Comment imaginez-vous votre projet à long terme ? Quelles sont vos prochaines étapes ?


Marwa : Je voudrais que ILEYCOM devienne un véritable espace pour acheter et vendre des produits africains éthiques et proposer des formations et services dans le cadre de l’ESS. En achetant un produit, l’acheteur contribue à une formation qui va être donnée à des entrepreneurs sociaux tunisiens. La marketplace a pour ambition de devenir une grande communauté africaine de l’ESS.


Mehdi : Pas que pour l’Afrique ! La marketplace est encore jeune mais on veut encore la développer.

Cet été on va aussi organiser 3 marchés solidaires. On va mettre en place des formations pour les artisans, et des rencontres et workshops avec les artisans et les participants. On a aussi un projet de forum sur l’ESS avec Expertise France le 22-23 octobre 2021.


Vous avez été incubé au programme COMBO de makesense. Qu’est-ce que ce programme vous a apporté ?


Marwa : Le programme COMBO est très intéressant parce qu’il fait de la diversité sociale et culturelle. Malgré nos différences, on est une famille, on s’entre aide beaucoup, on partage nos difficultés en tant que non français. C’est cette différence de nationalité qui fait la force du programme.


Mehdi : Ils nous ont surtout aidé dans la partie incubatrice qu’on a ensuite donné à notre programme d’incubation. On a aussi beaucoup bénéficié du réseau de makesense, puisque si demain on dit qu’on a été incubé par makesense, ça donne beaucoup de crédibilité devant les bailleurs de fonds.


Quels seraient les conseils que vous donneriez à de futurs entrepreneurs ?


Marwa : C’est important de suivre un programme d’incubation, notamment le programme COMBO pour les personnes au parcours migratoire. Il ne faut pas avoir peur de se lancer, de faire un plan d’action et de le détailler sur les semaines et les jours. Il faut aussi toujours essayer de faire du réseau car tout seul on ne fait rien, c’est avec les autres qu’on peut avancer. Et ne pas oublier d’apprendre tous les jours !


Mehdi : Être un entrepreneur ce n’est pas facile, c’est aussi celui qui a la persévérance, la force de réaliser le projet et de se battre.


Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?


Mehdi : On espère ne plus avoir de problèmes administratifs et trouver nos prochains acheteurs en Europe !