AGORA 2020 : malgré la COVID-19, le secteur reste mobilisé pour l’inclusion de réfugiés

Jeudi 8 octobre dernier avait lieu la 3ème édition de l’AGORA, un évènement organisé par la Diair – la Délégation Interministérielle à l’accueil et à l’intégration des Réfugiés – qui rassemble tous les acteurs du secteur œuvrant pour l’accueil et l’inclusion des personnes réfugiées. L’édition, entièrement en visioconférence pour cause de COVID19, a malgré tout rassemblé plus de 150 personnes et était placée sous la thématique « Le territoire, clef d’une intégration réussie ».

Une ouverture de la journée sous forme de bilan de l’action de la Diair dans un contexte sanitaire complexe

L’AGORA 2020 a été ouverte par Alain Regnier, Délégué interministériel chargé de l’accueil et de l’intégration des réfugiés, qui, d’emblée, nous a rappelé l’impératif de nous réinventer et de continuer nos efforts pour améliorer l’accueil des réfugiés, impactés eux aussi par le COVID19.

Pour lui, il est important de réussir à incarner le 3ème pilier de la République Française, celui de la fraternité, et qui permet à chacun de trouver refuge en France, et de pouvoir être accompagné vers la réinstallation et l’inclusion dans la société française. A ce titre, et c’était toute la thématique de cette année, les territoires ont un rôle prégnant à jouer, dans le diagnostic, mais aussi la mise en œuvre d’actions ciblées et efficientes.

Ce premier temps aura aussi été l’occasion de faire la présentation ou le bilan des actions mises en place par la Diair. Ainsi, nous avons eu le plaisir de découvrir ou redécouvrir le board de la Diair, composé de 12 personnes, ou encore les Fabriques et Open Lab, ces ateliers pour se rassembler et créer des espaces de réflexion. Deux autres sujets marquants sont venus ponctuer cette ouverture : d’une part, la volonté de s’orienter vers une stratégie en faveur du numérique, qui s’appuie sur les résultats d’une enquête flash qui a permis à plus de 1 000 répondants de partager leurs pratiques. D’autre part, ce temps a également été l’occasion de dresser le bilan de la plateforme collaborative refugies.info, une année après son lancement. Les participants de l’AGORA ont pu découvrir les ambitions et les objectifs 2021 pour cette plateforme et notamment, la sortie prochaine d’une application mobile, qui répond à la forte utilisation du smartphone et des applications chez les personnes réfugiées.

Des ateliers participatifs pour coconstruire les actions en faveur des réfugiés

Comme chaque année, le format de l’évènement incluait des temps d’échanges en petits groupes, afin de travailler sur des thématiques en lien avec l’intégration des réfugiés. Cette année, trois ateliers étaient organisés et animés sur :

  • L’impact de la COVID-19 sur l’intégration des réfugiés
  • Les contrats territoriaux d’accueil et d’intégration des personnes réfugiées, 1 an après
  • Vie publique et participation des personnes réfugiées

A tour de rôle, chaque participant était invité à prendre virtuellement la parole pour partager ses idées, son expérience ou expertise sur le sujet. Une restitution de ces échanges riches a été faite par la suite en séance plénière.

Le lancement de l’Académie pour la participation des réfugiés

Il a constitué la grande surprise de cette AGORA 2020 : le lancement de l’Académie pour la participation des réfugiés, un projet en partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNCHR) et l’institut français des relations internationales (Ifri).

Cette Académie porte ainsi l’ambition de favoriser la participation des personnes réfugiées et leur implication dans l’élaboration des propositions et des politiques publiques. Pendant deux ans, cette structure réunira une dizaine de personnes ayant connu un parcours de migration pour échanger sur des thématiques variées.

Un appel à candidatures est lancé. Si vous êtes réfugiés et que vous êtes intéressés, nous vous encourageons à postuler ici. 

Une après-midi consacrée aux interventions et à la thématique du territoire

L’après-midi a vu deux grandes interventions : celle d’Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée chargée du logement mais aussi celle de Thibaut Guilluy, Haut-commissaire à l’inclusion dans l’emploi et à l’engagement des entreprises. La première s’est attachée au sujet du logement, en évoquant le plan logement qui a permis à 48 000 réfugiés d’accéder à une habitation, mais aussi en abordant la question de la mobilité géographique sur le territoire. Thibaut Guilluy, quant à lui, a axé sa prise de parole sur la question de l’intégration par l’emploi.

Enfin, la journée s’est clôturée par la table ronde « Le territoire, clef d’une intégration réussie ? », pendant laquelle 6 intervenants d’horizons divers ont été invités à participer. Les sujets abordés, du déclassement subi par les personnes réfugiées, en passant par la santé psychologique ou encore les différences dans l’accueil et l’intégration entre la France et l’Allemagne, ont permis des échanges riches et inspirants.

Malgré le contexte sanitaire complexe, cet évènement aura su se réinventer pour permettre à tous les acteurs du secteur de se réunir et d’envisager ensemble de nouvelles orientations de travail pour réussir toujours mieux l’accueil des personnes réfugiées.

En attendant la future édition en 2021, nous vous conseillons d’aller faire un tour sur le site de la Diair, de re découvrir la plateforme refugies.info ou encore, de diffuser largement l’appel à candidature pour la participation des réfugiés.